Vote électronique:

Vérifiez votre inscription sur service-public.fr avant le 29 avril et votez en ligne depuis chez vous !

Vote électronique: Vérifiez votre inscription sur service-public.fr avant le 29 avril et votez en ligne depuis chez vous !

Jean-Claude Fontanive, candidat Né au Maroc, Jean-Claude Fontanive est diplômé de l’École supérieure d’ingénieurs (SUPINFO, 1982) et titulaire du MBA de l’IAEParis-Sorbonne (1983). Il est expert en affaires publiques-privées, dans le développement des relations économiques internationales et spécialiste reconnu en géopolitique en « business diplomacy » et en « stratégie d’influence » dans les pays de la « Grande Méditerranée » et de l’Afrique de l’Ouest.

Jean Claude Fontanive,

Binational de naissance

Il est Délégué Général de la Chaire « Environnement, changement climatique et transition énergétique » et coordinateur exécutif du programme de recherche-action participative de la Chaire « Entreprise inclusive » d’IPAG Business School. 

Président de Alters Médias & Vice-Président de Alters (Association des laboratoires territoires entreprises résilients et solidaires). Président de NextSee, Jean-Claude Fontanive a publié de nombreux articles et analyses dans la Revue politique et parlementaire, la revue Géopolitique Africaine, Afrique-Asie. Il développe le concept de la « Grande Méditerranée », territoire des nouvelles grandes mutations et transformations du XXIe siècle.
Personnalité experte associée au Comité national des Conseillers du commerce extérieur de la France (CNCCEF).

Linda Benkacem

Coéquipière et suppléante

Née en France de parents algériens, Linda fait ses études supérieures en commerce international, en région Rhône-Alpes. Elle œuvre depuis plus de 20 ans au rapprochement des deux continents à la fois par ses expériences professionnelles (dans les secteurs du transit, de l’industrie et de la formation) au Maghreb et en Afrique francophone, mais aussi par ses engagements associatifs. Co-fondatrice de la CACI en France (Chambre Algérienne de Commerce et d’industrie en France) et Vice-présidente d’honneur du Cluster Digital Africa qui compte près de 40 000 membres de la diaspora africaine, Linda a cœur d’interconnecter les citoyens des deux rives par des réseaux et projets. Auditrice de la 15èmesession de l’INHESJ « Protection des entreprises et intelligence économiques « (2011-2012). 

Linda accompagne actuellement une entreprise de distribution de solutions en cybersécurité sur l’Afrique francophone, après avoir occupé durant 6 ans des postes de direction, en Algérie.

Linda a décidé de s’investir aux côtés de Jean-Claude Fontanive, pour un changement de paradigme où chacun est invité à sortir de la logique de confrontation ou de repli sur soi, pour entrer dans une logique de coopération et d’entre-connaissance. Représenter et imposer la société civile dans ces élections est un défi qu’elle souhaite relever avec force et conviction

Représenter et imposer la société civile dans ces élections est un défi que je souhaite relever avec force et conviction ! 

Nos ambassadeurs

Le dialogue citoyen

Le mouvement « Dialogue citoyen » est né du constat d’une fracture entre la sphère politique et la société civile. La professionnalisation de la politique, l’écart grandissant entre dirigeants et “dirigés”, le déséquilibre entre une
élite et le peuple ne devraient pas avoir lieu dans notre ère d’information et de communication. Dans la 9ème circonscription des Français de l’étranger, cette fracture se traduit par un taux d’abstention qui dépasse les 80%
aux élections législatives.

Notre but est de remettre du sens dans la politique en plaçant les citoyens au coeur du débat. Nous souhaitons, au lieu d’appliquer des directives issues des arcanes du pouvoir, rendre au peuple, aux citoyens le pouvoir et la
souveraineté pour plus de démocratie. Le rôle de l’homme politique, en particulier du député, n’est pas pour nous d’appliquer les consignes de vote d’un parti, mais de chercher l’avis de ceux qu’il représente. Libéré de
contraintes partisanes, il est alors libre de créer une proximité avec ses administrés. 

Il devient alors le pont entre le pouvoir et les citoyens, mais aussi entre les citoyens.

Cette approche disruptive est applicable aux relations internationales : la France perd du terrain en Afrique en conséquence de politiques passéistes, nous souhaitons rééquilibrer les rapports de force et ainsi assainir la
relation forte entre la France et les pays d’Afrique à travers l’ensemble de nos concitoyens.

Agissons, un mouvement qui nous rassemble

A l’initiative de Stéphanie Rivoal, ex-Présidente d’Action contre la Faim, ancienne ambassadrice de France en Ouganda et Secrétaire Générale du Sommet Afrique France 2020, administratrice indépendante de Meridiam et Colas, photographe auteure, mère de trois enfants, nous avons rassemblé une centaine de citoyens, présidents d’associations, entrepreneurs, militaires, professeurs, médecins, de tous âges qui ont contribué à la construction du programme et du projet.

Nous incarnons la compétence dans la diversité. Nous avons contribué au débat intellectuel de l’élection présidentielle de 2022 en proposant pour discussion un programme vivant, une base de travail à la création d’une vision partagée.

Je me suis retrouvé dans le discours de Stéphanie Rivoal, toujours pour deux raisons : tout d’abord, nous partageons la même vision de l’Afrique, jeune, dynamique, terre d’opportunité. Mais plus encore, nous ressentons ce besoin de rapprocher les institutions de la république vers la base de notre démocratie : le citoyen.
Pour Agissons comme pour Dialogue Citoyen, ce besoin se traduit par une consultation permanente, par un appui sur la société civile, et par une recherche de sens.